La mort inattendue du nourrisson

1. Définition

La mort inattendue d’un nourrisson ou MIN est définie par le décès d’un nourrisson, jusque-là considéré comme bien portant, alors que rien dans son histoire ne permettait de l’anticiper. Ce drame se produit généralement pendant le sommeil de l’enfant. C’est la principale cause de mortalité chez les nourrissons de moins d’un an.

Il est actuellement estimé que la moitié des cas de mort subite du nourrisson pourraient être évités en suivant les mesures préventives recommandées, notamment en ce qui concerne l’environnement et le sommeil.

Sachez que chaque année en France, entre 250 et 350 bébés décèdent de manière inattendue. Malheureusement, notre pays est l’un des plus touchés par ce fléau en Europe.

2. Origines

L’origine est plurifactoriel :

  • un historique clinique vulnérable (prématuré, petit poids de naissance, tabagisme foetal, infection, …)
  • un âge critique du développement neurologique, respiratoire et cardiaque (1 à 4 mois – 75 % des décès survenant avant les 6 mois de l’enfant)
  • une exposition à des facteurs « de stress » environnementaux (décubitus ventral ou latéral, tabagisme passif, couchage sur une surface inadaptée, objets dans le lit, infections, etc.).

Ce sont des facteurs prédisposants à la MIN, mais cela ne veut en aucun cas dire que l’enfant en sera victime. Cela permet d’être vigilant et de prévenir.

3 . Recommandations

Ce qui suit sont des recommandations. Il n’est pas toujours possible de toutes les suivre, mais pouvoir mettre tout en place pour s’y rapprocher est le plus important. Si vous avez des doutes des questions sur ces recommandations ou sur vos habitudes, n’hésitez pas à en parler à notre équipe de professionnel.les, nous saurons vous guider.

Ces recommandations sont édités par l’American Academy of Paediatrics, mise à jour en 2016.

  • Dodo sur le dos
  • Matelas ferme avec un drap housse adapté à la taille de celui-ci
    Un drap bien adapté permet à votre enfant surtout en grandissant, d’éviter de se mettre le nez dans les plis lorsqu’il se retournera sur le ventre.
    Le matelas ferme, permet un bon confort à votre enfant et évite lorsqu’il va se retourner et dormir sur le ventre que son nez se retrouve enfoncé dans le matelas et respire les gaz expirés.
    On ne met jamais un bébé sur le ventre sur un canapé avec des coussins mous et profonds
  • Pas de tour de lit, pas de doudou, pas de couverture : tout ce qui pourrait recouvrir le visage de votre bébé doit être évité
    Votre enfant risque de mettre sur son visage un doudou qu’il n’arrive pas à retirer et pourrait l’empêcher de respirer.
    Si vous souhaitez donner un doudou à bébé, attendez qu’il soit capable d’attraper et privilégier des doudous qui ne peuvent pas recouvrir le visage, alors on évite les langes, les doudous tissus carrés, etc et on peut préférer une petite peluche ferme.
  • Cododo / Lit dans la chambre des parents au moins 6 mois
    Dormir près de votre enfant, vous permet d’être au plus près de ses besoins et d’être à l’écoute.
    Le cododo collé au lit doit être bord à bord du lit, l’enfant ne doit pas pouvoir tomber entre le lit et le cododo.
    Ce genre de cododo est très pratique pour l’allaitement.
  • Chambre entre 18 et 20°C
    Pas trop chaud pour que bébé puisse réguler sa température
  • Bébé dans sa gigoteuse, sur-pyjama adapté à son âge et la température de la pièce
    Bébé sera bien au chaud et en sécurité. Attention pas trop chaud, on adapte.
    Si vous allaitez, faites attention à ne pas trop couvrir bébé lorsqu’il est contre vous pour téter
  • Pas de fumeur dans la chambre
    En effet, même si vous ne fumez pas en présence de votre bébé, à chaque fois que vous expirez, vous rejetez du monoxyde de carbone qui est un gaz toxique. Peu toxique pour votre conjoint.e, mais pour un petit bébé même une petite dose est toxique pour lui.
    Si on fume, on dort dans une autre chambre qu’avec bébé.
  • Allaitement maternel ou tétine la nuit : attention à ne pas mettre d’attache tétine la nuit pour éviter tout étranglement
    Un allaitement maternel de + de 2 mois protège de la MIN.
    Lorsqu’on allaite pas, les études ont montré que la présence de la tétine était un facteur protecteur. La tétine n’a pas besoin d’être toute la nuit en bouche, juste à l’endormissement cela suffit.

4 . Conclusion

Les éléments ci-dessus sont un ensemble de recommandations internationales. Il n’est pas toujours possible de toutes les suivre mais mettre en place le plus de recommandations possibles permet de réduire les risques.
Les études sont toujours en cours pour diminuer encore les risques et les taux importants en France de MIN.
Vous avez des questions ? vous souhaitez échanger à ce propos ?
N’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous aider.

Source :
Santé publique France
HAS

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00 
Nos partenaires & soutiens
X